Arret temporaire de l’activité

J’ai émigré en Nouvelle Zélande et ne propose plus de stages en France pour l’instant. Vous pouvez quand même me contacter pour des conseils ou un suivi par internet!

Merci à tous ceux et celles qui sont venus aux stages 2012 et surtout aux organisateurs pour tout leur travail et leur soutien qui ont permi aux stages d’avoir lieu!

Amitié permaculturelle,

Linnéa Lindstroem

Stages en 2012

Initiation à la Permaculture, 26-28 mai 2012
Lieu: les Horts, Gard (30)
Coordinateur: Transition Viganaise, Denis Bertaux: transition.viganaise(a)orange.fr
Prix: 40€, repas en auberge espagnole, pas d’hébergement.
Initiation à la Permaculture, 8-10 juin 2012
Lieu: Le Massebirot, Plaisance, Aveyron (12)
Coordinateur: Alain L’hommedé, alain.lhommede(a)gmail.com
Prix: 50€, repas en auberge espagnole, hébergement en tente
Initiation à la Permaculture, 4-6 juin 2012
Lieu: Causse de Limogne, Lot (46), lieu à définir
Coordinatrice: Catherine Chebat, cchebat(a)yahoo.fr
Prix: 50€
« Tisser les liens localement »
4-6 juin – initiation: Écologie, éthique, principes
11-13 juin – la diversité et le travail de groupe, la Santé (lien entre humain et nature), l’Eau
18-20 juin – le Vivant, le Sol, l’Habitat
25-27 juin – les Outils et Technologies appropriées, Économie & Finance, Design & plan d’implémentation suivi par présentations finales
Lieu: La formation aura lieu près de Limogne. L’objectif est de rendre accessible le CCP pour des personnes ne pouvant pas se libérer 2 semaines de suite et vivant sur le causse de Limogne-en-Quercy. Il est possible de ne participer qu’à certaines journées, au prix de 20€/jour et à condition d’avoir suivi une initiation auparavant. Pour toute question, merci de contacter la coordniatrice ci-dessous.
Coordinatrice: Catherine Chebat, cchebat(a)yahoo.fr
Intervenants: Linnéa Lindstroem avec des spécialistes locaux.
Prix pour la totalité de la formation: de 200€ à 250€, dépendant du nombre de personnes qui s’inscrivent et à voir selon les capacités de chacun, il inclut l’initiation qui seul fait 50€.
NB: ce prix est pour la formation seulement, sans hébergement ni repas – soit on fait l’aller-retour chez soi (pratique si l’on a un jardin!), soit on trouve son hébergement dans le village, soit on se fait héberger contre sa participation aux travaux dans les journées entre les jours de formation. Les repas seront apportés par chacun et partagés à midi.
« Participatif – Pratique – Partage »
Lieu: Concoret, Bretagne. La durée de 15 jours permet d’adapter le programme à l’autogestion – voir ici
Coordinateur: Gurun Manrot, gurun.manrot(a)laposte.net
Intervenants: Linnéa Lindstroem, diplômée de l’UPP (Université Populaire de Permaculture) – Vincent Audoin, étudiant à l’UPP – Judith Lashbrook, étudiante à l’UPP – Gurun Manrot, étudiant à l’UPP.
Prix: Participation consciente. Le coût global estimé de la formation est de 4000€, donc entre 200€ et 250€ / stagiaire dépendant du nombre, auquel il faut ajouter les repas (en autogestion collective, donc pas d’intendance) et l’hébergement (gratuit en tente sur place, payant en gîte au village).

Réponse à une question

Quelqu’un m’a posé la question suivante : Comment la mode de pensée permaculturelle pourrait-elle appréhender la stratégique équation de l’intérêt monétaire ?
Je lui ai répondu que….
La permaculture, c’est avant tout apprendre de la nature comment fonctionnent les systèmes vivants/complexes, pour pouvoir appliquer ce avoir à nos systèmes humains. Quelques observations du monde vivant: dans la nature, rien ne stagne ; tout ce qui compose le vivant cycle constamment. Les systèmes évoluent vers plus de complexité (plus de liens utiles entre les éléments qui composent le système vivant) et plus de résilience. On peut aussi observer que la croissance dans la nature n’est qu’une des deux faces: il y a forcément aussi la décomposition qui rend à nouveau les éléments chimiques disponibles pour d’autres formes de vie. Quelque chose qui n’est plus « utile » pour soi (une plante annuelle ayant porté ses graines à maturité par exemple) devient utile pour le reste du système (sous forme de mulch et de nourriture dans cet exemple).
Pour appliquer ces observations sur la question de l’intérêt monétaire:
* L’argent représente une forme de lien entre les membres de la société. Pour créer plus de complexité et plus de résilience, il faut que les liens se renforcent, je traduis cela par le besoin de liquidité dans l’économie globale. D’où découle le besoin de contrôle démocratique sur l’émission de et l’accès au moyen d’échange, et donc l’absence de crédits à intérêt comme majeure source de moyen d’échange et la seule possibilité d’accès pour la majorité de la population (qui n’ont pas des héritages faramineux…).
* La phase de « croissance » et la phase de « décomposition » dans les différents domaines de la vie doivent tous deux être intégrés dans les échanges monétaires: Il faut un moyen d’investir et d’emprunter qui soit réciproque. Cela est pour moi représenté par les tontines réciproques, développement des tontines traditionnelles avec un système qui assure la réciprocité entre investisseur. et emprunteurs. J’ai pour projet de traduire la théorie de ce système qui n’existe pas encore en France. (en suédois sur http://www.jak.se et en anglais sur http://www.le.org.nz  – savings pools)
* Le fonctionnement actuel où l’on peut gagner de l’argent simplement en ayant de l’argent me semble tout à fait contre-nature. La fonte sur l’épargne (argent stocké qui pourrait circuler) me semble judicieux, car elle ressemble à la baisse de fertilité des graines que l’on stocke (il y a plein d’autres exemples).
* À mon sens, il faut deux différentes sortes d’argent: une pour les échanges, une autre pour l’épargne, en tout cas dans l’état présent du monde. Dans une société très bien interconnecté, chaque membre aurait à mon avis peu besoin d’épargner, car les investissements réciproques seraient très présents et occuperait tout l’argent dont une personne ne se sert pas pour ses propres besoins.

Démarrage

Ce nouvel espace est destiné à vous tenir au courant de mes prochaines activités de transmission de la permaculture, sous forme de conférences, ateliers, stages d’initiation et cours certifiés.

Pour toutes vos questions vous pouvez simplement faire un commentaire sur ce blog et je vous repondrai dès que possible!